mardi 3 novembre 2009

Leçon numéro 1 : la pâte à sel



Alors, contrairement à ce qu'on pourrait croire, il n'est pas trop tôt pour commencer à préparer Noël !






L'une des premières réjouissances consistera à confectionner gaiment des petits sujets en pâte à sel. Ils seront du plus bel effet sur le rebord de votre fenêtre et vous pourrez taper la frime à peu de frais auprès de vos voisins et relations.

Comment faire ? C'est en-fan-tin. Vous prendrez un volume de sel pour deux volumes de farine, puis lierez le tout avec de l'eau tiède jusqu'à obtention d'une substance souple et homogène, un peu comme de la pâte à modeler.

Vous prendrez soin de recouvrir votre plan de travail avec un torchon ou du papier alu, et de vous offrir un fond musical propre à stimuler la créativité (pas forcément, à cette époque de l'année, des cantiques de Noël à plein tube : on risquerait de vous prendre pour un allumé).
Et au boulot. A vous les Père Noël, les boshommes de neige, les mini-buches, les faux "bredeles", les étoiles et les petits délires post-modernes !

Une fois terminées, vos oeuvres sècheront à four très doux ou sur un radiateur. Vous pourrez enfin les peindre et les vernir : trop claaaasse.

La haut, ce sont les réalisatons du jour ! Saurez-vous retrouver leurs petits frères dans l'Agenda Zinzin ?

1 commentaire:

  1. Gag : offrez à votre pire ennemi des "bredeles" en pâte à sel, qui imitent si parfaitement des vrais petits gâteaux de Noël. Partez en courant.

    RépondreSupprimer